Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2008 2 26 /08 /août /2008 18:05
Dans le Pays Bigouden, au sud Finistère, il y a une commune, Penmarc'h, divisée en plusieurs hameaux comme il est fréquent en Bretagne. On pourrait nommé ce village : le petit Carnac du Finistère, tant que ces monuments mégalithiques sont nombreux. Par rapport à Carnac, ils sont éparpillés. Je vous les présenterais au fur et à mesure car certains sont assez connus et d'autres méritent de l'être.
Venons-en au premier site du secteur. Si vous n'êtes pas informés ou documentés, vous risquez de ne pas vous y rendre, faute qu'il est très peu connu. Il n'est pas indiqué sur la arte IGN, malgré sa découverte depuis le19è siècle.

Il s'agit des alignement de La Madeleine. Ce hameau est surtout connu pour sa chapelle. Je m'étais moi-même rendu à celle-ci sans savoir l'existance du site mégalithique à 250 m environ du hameau (voir le plan ci-dessus). Pierre-Roland Giot en parle dans son livre "La Bretagne des mégalithes". Voici son texte :
"La première route vers le nord, après le carfour du réservoir d'eau mène à la chapelle de la Madeleine. Il y a 150 ans, il y avait encore 600 pierres  dans un système d'alignements entre l'ancien moulin et le village de Lestriguiou, sur ue orientation ouest-nord-ouest - est-sud-est. En prenant les chemins de terre vers le nord-est de la chapelle, on verra un certain nombre de menhirs, sortis des champs sous lequels ils avaient jadis été enterrés pour ne pas gêner les cultures, et remis debout le long des chemins, récemment par une association ; cen'est en aucune manière une restauration scientifique, simplement une évocation du fait qu'il y avait dans ce secteur beaucoup de menhirs... Il y avait quatre rangs de pierres parallèles."

Un panneau a été placé au niveau des menhirs redressés, décrivant le site. Sur ce panneau un relevé topographique de la fin du 19è siècle accompagne la description (voir photo ci-dessus). Ce panneau indique que les menhirs ont été redressés en 1989, qu'à l'origine, il y avait 600 à 700 pierres qui s'étalaient sur 1 kilomètre environ. Maintenant, sur ces quelques centaines de menhirs bouleversé, il y en a qu'une cinquantaine environs qui sont redressés.
Des photos accompagnent cet article dans l'album "Souvenirs de bretagne".


Partager cet article
Repost0

commentaires